Taxidermie

Retour des USA hier dimanche des étoiles pleins les yeux. Et dès lundi il nous a fallu swinguer 6 tonnes de paille dans les murs de notre future maison. Un grand merci pour le coup de main à Key, Olivier, et Bruno, à Martine et Dom.

ICI la suite du chantier

Caroline et Obama

D’accord ce n’est pas probant sur ces photos. N’empêche, la blonde en rouge qui s’approche de Barack Obama, c’est bien KRISTIN, le personnage que joue Caroline. Et ce jour-là, le 27 octobre à Canton, Ohio, Kristin a échangé quelques mots avec le futur président des USA. Yes we can !

kristin-obama-canton.1226436351.jpg

Evidemment elle était à Chicago, LA ville d’Obama, ce jour historique, du 4 novembre 2008, où il fut élu. Franchement  qu’un peuple majoritairement blanc se choisisse un président noir, c’est magnifique ! Le rêve de Martin Luther King ! qui peut encore douter de l’identité démocratique de ce pays ?

Kristin a voulu suivre ces élections de près. Depuis 2 semaines elle pistait le candidat démocrate de meeting en meeting, une vraie fan, le 23 octobre à Indianapolis, le 27 octobre à Canton, et le 3 novembre à Cleveland. Même qu’à Cleveland, Obama était avec Bruce Springsteen;

Certes elle n’a pas embrassé Baracko, juste sa femme, Michelle Obama, une géniale First Lady noire avec un cerveau comme on en voit pas assez dans nos cabinets ministériels.

Et pour bien se rendre compte Kristin est allé voir à quoi ressemblait l’adversaire républicain John McCain. Surtout que McCain avait invité en guest star l’ex mister World, la star d’Hollywood, le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger.

Pour faire bonne mesure, Kristin s’est également rendu à un meeting de Sarah Palin, Yes she did ! la colistière délurée de McCain, la tueuse de caribous, la honte de la banquise. Un vrai gag cette ex-dauphine de miss Alaska.

Moins drôle, à Cleveland, kristin a vu les ravages de la crise des subprimes, le triste résultat d’une politique économique (ultra?)libérale; Vous la connaissez maintenant,  elle n’a pas pu faire moins que de participer le lendemain à une manifestation pour qu’au minimum cessent les expulsions.

L’ami Alistair est également intervenu en lui envoyant régulièrement une analyse. Maintenant en cliquant sur chaque groupe de mots soulignés, un lien vous dirigera vers ces journées de ma femme. Tout ça est sur KRISTin US, le blog, vous trouverez bien.

le projet

Caroline et moi associons notre savoir-faire depuis plusieurs années. Cette collaboration explore la frontière entre réel et fiction, un personnage de fiction devenant l’élément révélateur du réel. Le dispositif est simple : l’actrice endosse son personnage et le photo-reporter la suit comme s’il s’agissait d’un individu bien réel.
Le parcours des villes, des lieux où KRISTIN et moi comptons nous rendre sera fonction de l’actualité de chacun des candidats. Il s’agira alors de rejoindre les villes où ceux-ci sont de passage, d’aller dans les meetings, de créer les conditions pour que KRISTIN puisse approcher les candidats, leur serrer la main (embrasser Barack Obama) mais aussi simplement rencontrer des militants dans leurs locaux, de s’inviter chez eux, de suivre les événements à la télévision avec eux.

Le travail photographique réalisé pendant ces 2 prochaines semaines jusqu’au 4 novembre, et même le 5 sera diffusé en temps réel dans des lieux culturels en France. Des projections de ce reportage seront organisées sur différents bâtiments de la Ville de Paris et quotidiennement dans le chapiteau de 2R2C. Géré par Titi, qui fait également parti du voyage, un blog avec des images quotidiennes sera ouvert sur la durée de notre séjour. Dans un second temps, ce travail sera intégré au travail artistique de Caroline et monté sous forme de courts films de photographies. La réalisation d’un livre de photographies sur cette performance est également envisagée.

Les principaux partenaires de ce projet sont La Ville de Paris, Culture-France, la Région Franche-Comté et la structure 2R2C (Coopérative de Rue de Cirque).